Défi n°2 : Diagnostiquer de l’intérieur des conduites d’eau potable en fonte

Share

Eau de Paris cherche des solutions pour diagnostiquer de l’intérieur ses conduites d’eau potable en fonte, hébergées à 90% dans des ouvrages visitables (égouts ou galeries). Des solutions non destructives et un arrêt de service limité, qui ne nécessitent pas l’intervention d’une personne en espace confiné. L’objectif du diagnostic est de fournir l’emplacement et l’étendue (profondeur, géométrie, etc.) des pertes d’épaisseur dues à la corrosion (interne et/ou externe).

Le défi à relever

Dans le cadre de ses missions de production et distribution d’eau potable, Eau de Paris gère un patrimoine de 2050 km de conduites d’eau potable sous pression. 90 % du linéaire de conduites est situé dans des ouvrages visitables, les égouts ou galeries. La fonte est largement majoritaire (93% du linéaire), et la fonte grise représente 57% du linéaire.

L’évaluation de la corrosion des conduites en fonte grise est importante pour estimer leurs durées de vie résiduelles.
Les évaluations mobilisent aujourd’hui systématiquement une équipe d’intervention composée d’agents de sécurité de surface et de techniciens diagnostic et/ou techniciens d’exploitation.
La santé et la sécurité des agents sont des enjeux majeurs pour Eau de Paris qui recherche donc une solution innovante ne nécessitant pas la présence d’agent en espace confiné pour réaliser ces évaluations.
Les conduites situées en terre sont souvent des conduites dont l’arrêt est compliqué s’agissant de conduites majeures. Par ailleurs, toute intervention depuis l’extérieur nécessiterait une fouille sur voirie.

Il est recherché une solution non destructive et la moins impactante possible sur la continuité de service.
La solution doit permettre d’évaluer l’épaisseur résiduelle de la canalisation et  sa distribution dans une tranche de tuyau. Les mesures doivent être précises et localisées, l’interprétation des résultats doit être explicite.

Les spécificités à prendre en compte

  • Le procédé devra être mis en œuvre à partir des bouches d’incendie (pour les conduites situées en ouvrage visitable).
  • La pression du réseau d’eau potable  est à minima de 3 bars, une chute  de pression est envisageable le temps de l’auscultation.
  • La solution doit être apte à passer des coudes.
  • Le diamètre intérieur minimal des conduites à diagnostiquer est de 100 mm.
  • S’agissant de conduites d’eau potable, la solution ne devra entraîner aucune dégradation de la qualité de l’eau.

Il est attendu des preuves de conformité à la réglementation relatives aux objets et matériaux destinés à entrer au contact de l’eau.

Les candidats devront décrire précisément les mesures permettant de garantir  qu’il n’y aura pas de risque de contamination bactériologique tout au long de l’opération.

Les atouts de la solution à détailler plus précisément

La facilité de mise en œuvre et l’efficience de la solution :

  • Le mode d’introduction dans les canalisations via une bouche d’incendie.
  • L’impact sur la continuité de service (temps d’arrêt potentiel, …).
  • Le rayon d’action du dispositif.

La capacité à localiser et à quantifier les défauts repérés :

  • La résolution de la mesure (la surface élémentaire de calcul de l’épaisseur résiduelle).
  • La précision spatiale de la mesure en abscisse et position horaire.

Les performances métrologiques du dispositif :

  • La sensibilité de la mesure aux variations d’épaisseur.
  • La précision de la mesure (marge d’erreur).
  • La reproductibilité de la mesure.
  • Le candidat précisera les procédures d’étalonnage nécessaires.

La robustesse du dispositif :

Le procédé doit être compatible avec les perturbations extérieures liées au milieu urbain (vibrations au passage des camions, perturbations électromagnétiques, …).

Enfin, le candidat précisera les mesures fournies, l’interprétation des résultats (pas de boite noire, si un brevet existe le préciser) ainsi que le mode de restitution envisagé (graphique, numérique…).

Conduite fonte corrodée en égout

CRITÈRES DE SÉLECTION

  • Pertinence de la solution, prise en compte des besoins et spécificités énoncés.
  • Maturité de la solution  (capacité de mise en œuvre rapide d’une expérimentation).
  • Faisabilité technique, financière et organisationnelle.
  • Caractère innovant de la solution.

PROCÉDURE DE SÉLECTION

Parmi les dossiers complets conformes au règlement et son annexe, la sélection se fera selon le calendrier prévisionnel suivant :

07.12.2018 : Date limite dépôt des dossiers.

Du 17 au 21.12.2018 : Annonce des candidats pré sélectionnés suite à l’analyse des dossiers.

Du 7 au 11.01.2019 : Audition devant le comité de sélection.

Du 14 au 18.01.2019 : Annonce du ou des lauréats.

A l’issue des défis, Eau de Paris a pour ambition d’expérimenter une solution, un budget de 50K€ est inscrit dans sa feuille de route. La capacité du procédé à détecter les défauts de corrosion sera évaluée  par  comparaison avec des mesures effectuées en laboratoire sur des échantillons de conduites.

Télécharger
la version anglaise

 


VOUS AVEZ
DES QUESTIONS
SUR LE PROJET

lien-cadidatez

Tout savoir sur Eau de Paris

Share